Tout savoir sur la testostérone : effets, taux, dosage, etc

tout savoir sur la testérone

Si la testostérone est présente chez les hommes, l’hormone l’est également chez les femmes mais en quantité moindre. C’est elle qui est à l’origine du développement de l’organe génital masculin lors de la croissance de l’embryon. Puis de la pilosité, de la mue ou encore de la libido. Mais pas que. Alors quels sont les effets de la testostérone, son taux ou encore son dosage ? 

La testostérone, à quoi ça sert ?

La testostérone, qui se retrouve à la fois chez les hommes et chez les femmes, possède des effets sur de nombreuses et diverses choses. L’hormone joue tout d’abord sur le développement de l’organe génital masculin. Secrétée par les testicules et les glandes surrénales, la testostérone à un rôle dans le développement des poils. Et est également à l’origine de la mue et de la libido. La testostérone est l’hormone du désir par excellence. Et elle joue également un rôle dans la perte des cheveux chez ces messieurs.

Chez la femme, la testostérone est sécrétée par les ovaires et les glandes surrénales encore une fois. Là encore elle joue de nombreux rôles, tel que sur la libido, la qualité des ovaires et la fertilité.

Pour la gent masculine comme féminine, cette hormone favorise le développement musculaire et osseux, ainsi que la production des protéines et la fabrication des cellules sanguines. La testostérone permet également de venir à bout des maux de têtes ou autres douleurs chroniques. Ou encore d’apporter l’énergie physique et nerveuse dont le corps humain a besoin.

tout savoir sur la testérone

Un taux différent chez les hommes et les femmes

Le taux de testostérone est loin d’être le même chez les hommes et chez les femmes. Et c’est bien ce qui fait leur différence. Et s’il est différent selon le sexe, il l’est également selon l’âge de l’individu.

Le taux de testostérone est haut lors du développement de l’embryon, puis se stoppe lorsque l’enfant vient au monde. Lorsqu’arrive le moment de la puberté, le taux de testostérone augmente, avant de baisser de 1% par année à partir de 30 ans.

Quel est le taux de testostérone normal ?

Chez l’homme, le taux de testostérone est inférieur à 0,7 nmol/L avant l’âge de 10 ans. Il augmente ensuite jusqu’à l’âge de 20 ans pour être compris entre 1,7 et 17,5 nmol/L. Toujours en hausse jusqu’à 45 ans, le taux de testostérone baisse ensuite. Entre 60 et 75 ans, il arrive entre 3,5 et 17,5 nmol/L avant de chuter entièrement pour parfois atteindre 0,4 nmol/L en fin de vie.

tout savoir sur la testérone

Chez la gent féminine, le taux de testostérone durant la petite enfance est de moins de 0,5 nmol/L. Entre 10 et 45 ans, il varie entre 0,5 et 3,1 nmol/L. Après l’âge de 60 ans, le taux de testostérone chez la femme peut chuter jusqu’à 0,3 nmol/L.

Dans le cas d’un doute quant à la normalité de son taux de testostérone, il est possible de faire vérifier ce dernier. Le test se fait majoritairement par prélèvement sanguin, le matin, et en début de cycle chez la femme. Il est également possible de se soumettre à un test salivaire, quoi que bien moins répandu.

Pourquoi augmenter son dosage de testostérone ?

Il est dans certains cas possible d’acheter la testostérone sous forme de compléments par exemple, ou en ayant recours à des injections. En effet, il peut arriver que les testicules aient un mauvais fonctionnement et ne produisent pas assez de cette hormone. Les conséquences peuvent être plus ou moins graves, tant sur le plan physique que moral : baisse de libido, souci d’impuissance. Un faible taux de testostérone peut également causer une infertilité, une perte de masse musculaire ou osseuse, un déclin de la pilosité, ou encore un développement de la poitrine chez l’homme.

Chez la femme c’est l’inverse. Un dosage peut être prescrit lorsque l’hormone est en quantité trop importante dans le corps. Cela peut causer une forte pilosité sur l’ensemble du corps, de l’acné ou encore des cheveux gras.

Quand la testostérone disparait à cause de la maladie

Le diabète peut être un facteur de risque de baisse de testostérone. Tout comme peuvent l’être un souci à la naissance, un problème génétique ou encore une blessure. Mais la liste des maladies pouvant être en cause est longue : insuffisance rénale, maladies pulmonaires, VIH, obésité.

Les dangers face à l’augmentation du taux de testostérone

Augmenter son taux de testostérone est très encadré en France et il est obligatoire de se rendre chez un médecin avant d’avoir recours aux solutions médicales. Les jeunes enfants et les femmes enceintes doivent éviter à tout prix d’avoir recourt à une cure de testostérone.

Bien sûr, il est possible de trouver sur internet l’hormone sous forme de comprimés si la cure n’est pas acceptée par le spécialiste de santé. Mais attention aux arnaques … D’autant plus que chercher à booster sa production de testostérone peut s’avérer dangereux. Au-delà des simples effets secondaires, les risques de la prise de testostérone pure sont nombreux : hausse du risque de caillots sanguins, de crise cardiaque, d’infarctus, d’apnée du sommeil, de l’irritabilité. Si cela est possible, il est donc plus judicieux de faire augmenter son taux de testostérone de manière naturelle.

Augmenter naturellement son taux d’hormone

Pour augmenter de manière naturelle son taux de testostérone, il est important d’avoir un rythme de vie correcte. Avoir une activité physique régulière et manger sainement sont les premières choses à faire pour maintenir sa production de testostérone. Si l’on a quelques kilos à perdre, c’est le moment. En effet, un surplus de graisse peut être la cause d’une baisse de testostérone.

Dans son assiette, on privilégie les aliments riches en potassium et on oublie ceux trop riches en sucre. Dans la liste des aliments à favoriser : les œufs, l’avocat, le bœuf, les huîtres, le gingembre ou encore la grenade.

tout savoir sur la testérone

Il est également important de réduire son stress et sa consommation d’alcool. De se détendre et de se faire de bonnes nuits de sommeil.