Quels sont les dangers du surentraînement ? Et comment s’en prémunir ?

dangers du surentraînement

On évoque plus souvent la situation des personnes qui ne pratiquent pas assez de sport, qui souhaitent en faire régulièrement et avoir une activité physique plus soutenue. Mais il existe un versant à cette situation, celle des sportifs et sportives en surentraînement, qui dépassent fréquemment leurs limites et augmentent les risques de blessures, de dépendance au sport et de contre-performance. On vous explique quels sont les dangers d’une pratique sportive excessive et comment les éviter.

Y a-t-il des dangers à faire trop de sport ?

À partir de quand fait-on trop de sport ? Le surentraînement est défini par la pratique excessive d’un sport, par la volonté de dépasser ses limites (de manière extrême), par un rythme trop soutenu des entraînements et de leur durée, et par une addiction aux effets, aux résultats et au bien-être ressenti pendant et après une séance de sport.Pourtant il est indispensable de se rendre compte les dangers du surentraînement sont bels et bien réels et peuvent être très lourds à gérer!

Si la plupart des personnes ne font pas assez d’activité physique et sportive, pour les personnes en surentraînement, c’est tout l’inverse ! Malheureusement, il est difficile de savoir quand un sportif est réellement en situation de surentraînement. Le diagnostic varie d’une personne à une autre. Souvent, lorsqu’un entraîneur ou un proche comprend la situation, l’habitude et l’excès se sont déjà installés depuis longtemps au sein de la pratique.

Alors, oui, le sport peut être excessif ! Ces excès entraînent nécessairement différents types de dangers. Il est important de les connaître pour pouvoir analyser la situation et l’améliorer.

Qui est concerné par le surentraînement ?

Évidemment, il existe des degrés de surentraînement. On peut être en surentraînement de temps en temps, lorsqu’on a réalisé deux ou trois séances de sport trop rapprochées, sans que cela se reproduise régulièrement. Ces surentraînements épisodiques sont moins graves que le surentraînement continu, que l’on retrouve généralement chez les sportifs de haut niveau et les sportifs professionnels.

Le cas du sport de haut niveau est différent de celui du sport de loisir. Les entraîneurs et les athlètes sont paradoxalement plus informés sur le surentraînement et plus souvent touchés par ses conséquences. Les personnes qui pratiquent un sport pour le plaisir ou pour s’entretenir sont moins fréquemment en situation de surentraînement, mais lorsqu’elles le sont, elles sont moins facilement identifiables.

Tous les sports peuvent mener au surentraînement, mais certains sont plus à risques, comme les sports chronométrés (athlétisme, natation, gymnastique, etc.).

Quelles sont les conséquences d’un surentraînement ?

blessure suite à un surentraînement

Le surentraînement a de nombreuses conséquences qui peuvent représenter un danger pour le sportif concerné.

Le premier danger est celui de la blessure ou de l’accident. Le risque élevé de blessure est causé par un entraînement excessif qui perturbe l’équilibre du corps.

Le symptôme le plus répandu chez les sportifs en surentraînement est la fatigue. C’est une fatigue extrême et constante, qui peut entraîner des troubles de l’humeur (irritabilité, troubles du sommeil, etc.) et qui peut avoir des répercussions sur le mental. Le burn-out du sportif est un risque, dont on ne parle pas assez, au sujet du surentraînement. La fatigue, les problèmes hormonaux ou biologiques, les troubles de l’humeur, etc., peuvent mener à la dépression. Le sportif perd alors le goût et le plaisir de faire du sport et peut abandonner ses objectifs.

Pour résumer, les principaux risques du surentraînement sont :

  • Des blessures et des accidents de sport ;
  • Une fatigue constante et intense ;
  • Des bouleversements biologiques et hormonaux ;
  • Des troubles de l’humeur ;
  • Une dépression et l’abandon du sport.

Comment éviter les risques du surentraînement ?

burn-out d'une sportive

Le surentraînement, même pour un sportif de haut niveau, n’est pas une fatalité ! Pour éviter les dangers d’une pratique sportive excessive, il est important d’être informé sur ses conséquences et sur les moyens de se protéger.

La solution n°1 pour éviter tout risque de surentraînement est de prendre le temps de récupérer. Le temps de repos entre chaque séance d’entraînement est indispensable, pour le sportif de loisir comme pour le sportif professionnel, pour permettre au corps de se régénérer et de reprendre de la vigueur avant la prochaine séance !

Également, lors de l’entraînement, il est important d’augmenter le niveau et l’intensité progressivement, sans sauter d’étape et en s’adaptant à ses capacités.

Pour éviter les blessures et les autres risques du surentraînement, il faut savoir être à l’écoute de son corps et connaître ses limites. Prenez toujours le temps de vous échauffer et de vous préparer, et arrêtez votre séance quand vous sentez que vous allez trop loin. C’est aussi une question de bon sens !

Le sport n’est pas toujours bon pour le corps et pour la santé. En situation de surentraînement, les sportifs peuvent se blesser plus facilement, avoir un accident pendant la séance de sport, se sentir très fatigué au quotidien, ou souffrir d’autres symptômes physiques ou psychiques causés par un excès de sport. Heureusement, il existe des moyens de s’en prémunir : ne jamais négliger la récupération, progresser à son rythme, s’écouter et préserver la notion de plaisir.

Article précédentComment choisir le poids à utiliser pour ses séances de musculation ?
Article suivantRenforcement musculaire : top 8 des meilleurs exercices
Coach sportif professionnel, je propose mes services d’objectif minceur, de remise en forme ou de prise de muscle de manière individuelle et personnalisée sur Paris. Passionné par de nombreux sports depuis tout petit, je vous partage dans ce blog une partie de ma passion!