Sportive et engagée pour l’environnement, c’est possible ?

Sportive et engagée pour l'environnement, c'est possible (1)

La pratique du sport maintient le corps en bonne santé. Selon les statistiques, chaque semaine près de 50% des adultes et des jeunes de plus de 16 ans pratiquent une activité sportive en moyenne. Les bienfaits du sport sur le corps et l’esprit ne sont en effet plus à démontrer. Aujourd’hui, à l’heure où les préoccupations écologiques et le mieux consommer sont au centre de nos préoccupations, le domaine du sport ne fait pas exception à la règle. Pour enclencher un vrai changement, les efforts doivent provenir de tout un chacun, en commençant par les détails les plus élémentaires comme le choix des vêtements. Alors, comment allier sport consommation écoresponsable ?

Quels vêtements pour une mode écoresponsable ?

La mode écoresponsable commence à faire de plus en plus écho dans le sport amateur et professionnel, car certaines pratiques nuisent particulièrement à l’écosystème. Les matières recyclées se positionnent ainsi en première place pour réduire les déchets ainsi que l’impact sur la nature.

Opter pour les matières recyclées

Les changements doivent s’opérer au niveau de chaque individu, notamment en choisissant des procédés plus respectueux de l’environnement. Aujourd’hui, il faut se rendre à l’évidence : la fabrication des équipements met en œuvre des procédés nocifs. Ils provoquent des conséquences néfastes sur la santé ainsi que sur l’écosystème. D’après des études, l’industrie textile serait celle qui générerait le plus de pollution. Pour la fabrication d’articles de sport en outre, un grand nombre de matières provient de la pétrochimie. Cependant, la tendance d’une consommation consciencieuse s’instaure progressivement.

Ce constat fait écho et a donné naissance à l’Econyl. De nombreuses entreprises se servent de cette fibre recyclée pour confectionner des tenues et des équipements comme les brassières, les leggings ou encore les tapis de yoga. Les vêtements de marque Active Wear s’affichent aujourd’hui en tête de liste avec une composition à base de filets de pêche recyclés et de coton bio. Ses collections sont conçues avec cette fibre recyclée qui permet de concevoir du nylon, une matière très sollicitée dans le sport. Les leggings réalisées à partir d’Econyl par exemple affichent un tissu élégant qui met les formes en valeur. Ces articles de nouvelle génération épousent à merveille la silhouette, tout en offrant un grand confort durant les séances de sport.

Pour l’obtenir, son fabricant se sert des déchets de nylon, provenant essentiellement des filets de pêche. L’objectif dans cette démarche consiste à régénérer le matériau usagé pour produire une matière, à son tour recyclable. Cette fibre adopte en sus un cycle infini, c’est-à-dire qu’elle peut être recyclée infiniment sans perdre ses qualités. Cette alternative répond parfaitement aux attentes des sportifs qui souhaitent s’habiller de manière écoresponsable. De plus, la qualité rivalise parfaitement avec celle du nylon issu directement de la transformation de matières premières.

Sportive et engagée pour l'environnement, c'est possible (1)

Désormais de nombreuses marques revoient leur processus de fabrication : depuis le choix de la matière utilisée jusqu’à l’acheminement auprès des revendeurs. Bon nombre se tourne vers la conception de collections écoresponsables. Afin de réduire l’impact environnemental, des entreprises se lancent dans le recyclage. La prise de conscience est une urgence, car les chiffres sont alarmants. Dans l’océan, plus de 8 millions de tonnes de plastique sont jetées chaque année !

Impact du sport sur l’environnement

L’ouverture massive du sport aux espaces naturels ne reste pas sans conséquence. De plus, l’incursion d’autres mondes vient aggraver la situation, y compris l’univers médiatique, économique et politique. Parmi les sports les plus agressifs figurent ceux qui se servent d’engins motorisés. Durant les compétitions, les sportifs ne manquent pas également de jeter les déchets à même le sol. La nature n’est pas épargnée par cette agression notamment dans les espaces naturels. Les plans d’eau sont pollués.

La nature subit en plus les nuisances sonores de certaines activités bruyantes. La présence de matériaux dangereux comme les fils d’acier sur les sentiers se rajoute à la liste des polluants. Les conséquences deviennent de plus en plus visibles. Des espèces animales et végétales paient le prix fort et s’exposent à de nombreux dangers. Les sports en extérieur sont particulièrement concernés par ce phénomène. En hiver, avec un besoin toujours accru de neige, les responsables des stations s’activent pour fournir davantage de neige. Pourtant, cela nécessite une contrepartie qui coûte cher à l’environnement, car les méthodes sollicitées demandent encore plus d’énergie.

En parallèle, les sportifs amateurs et professionnels se focalisent sur la performance et recherchent des équipements à la hauteur de leurs attentes. C’est le cas dans la production de vêtements. Les techniques évoluent, mais entraînent une surconsommation et requièrent des processus polluants. L’habillement en général consomme une grande quantité de ressources comme le pétrole pour concevoir les matériaux synthétiques. La construction des infrastructures sportives ne se passe pas non plus sans laisser d'empreinte écologique.

Sportive et engagée pour l'environnement, c'est possible (1)

Opter pour des aliments plus écologiques

Dans le sport, l’alimentation constitue aussi une autre source de pollution conséquente. Il existe des solutions efficaces pour une nutrition plus écologique, en adhérant à des habitudes saines. En voici quelques-unes :

Confectionner des barres énergétiques maison

Les sportifs, peu importe leur niveau, consomment une quantité importante de barres de céréales. Cependant, celles vendues dans le commerce passent par des séries de processus qui ne s’accordent pas avec cet esprit écoresponsable. De plus, elles comportent souvent beaucoup de sucre. Il est tout à fait possible de les confectionner à la maison grâce à des recettes simples, mais inventives. Vous êtes libre de personnaliser les ingrédients en fonction de vos besoins. Outre votre contribution à préserver l’environnement, cette solution revient moins cher et procure une meilleure valeur nutritive.

Bannir les bouteilles en plastique

Malheureusement les bouteilles d’eau en plastique ne désaltèrent pas seulement, elles polluent également. Ce matériau met pourtant beaucoup de temps à disparaître. L’utilisation d’une gourde lavable offre une solution écologique et économique. Vous rendez ainsi service à la nature.

Concevoir ses propres gels énergétiques

Les gels énergétiques fournissent une autre source d’énergie pour faire face à la fatigue après des efforts soutenus. Ces petits tubes, une fois vides, jonchent également le sol après les événements sportifs. Il existe une autre manière de les réaliser soi-même et de les conserver dans des emballages écologiques. Vous profiterez de cette occasion pour y rajouter vos goûts préférés. Les gels faits maison se conservent plusieurs mois dans un réfrigérateur. Vous pouvez vous servir d’un récipient réutilisable pour faciliter le transport, lors de votre séance de sport habituelle.