Randonnée : comment partir léger ?

Randonnée

De nombreuses idées préconçues suggèrent que randonner léger est dangereux. Bien qu’elles soient fondées, ces conceptions font l’impasse sur un aspect essentiel : le savoir-faire. Il est vrai que partir en randonnée avec un équipement léger sous-entend que le marcheur fait l’impasse sur des éléments importants pour sa survie et sa sécurité. Il est cependant tout à fait possible de s’épargner des kilos en trop en ayant tout ce dont on a besoin. Comment y arriver ? Il vous faudra déjà un sac à dos léger et connaître l’équipement de base à emporter.

Choisissez un sac à dos de randonnée léger

Le premier élément sur lequel agir pour partir léger en randonnée est le sac à dos. Il est recommandé que le poids du sac rempli de toutes les affaires ne dépasse pas 20 % du poids du randonneur. Un seuil qu’il est très facile de dépasser lorsque le sac à vide est déjà assez lourd. La première règle pour randonner léger est alors de se procurer un sac léger. Cette affirmation peut sembler grotesque pour certains, puisque les sacs classiques sont lourds à cause de leur structure ou armature. La même structure qui est responsable du bon maintien et du bon soutien lors de la marche. Il est cependant tout à fait possible d’obtenir le même niveau de maintien avec un sac léger. Le tout est de bien organiser le matériel à l’intérieur. Je vous expliquerai dans la suite de cet article comment y parvenir. Vous devez d’ores et déjà bien choisir le sac à dos pour transporter votre équipement léger de randonnée.

La différence principale entre un sac classique (relativement lourd) et un sac léger est l’absence ou la faiblesse de structure. Les sacs légers sont conçus dans des matières minces, sont simples, et ont peu ou pas de structure. Alors qu’un sac traditionnel peut peser jusqu’à 3 kilos, les sacs légers pèsent entre 0,45 et 0,9 kilo. D’ailleurs, les structures servent à supporter les charges lourdes et puisque le but est justement de les éviter, vous n’avez aucune raison de miser coûte que coûte sur ces structures.

En général, les sacs légers ont moins de fonctions et de capacités que leurs homologues lourds. Ils ont pour tout espace un grand compartiment avec quelques poches extérieures. L’avantage est qu’avec moins de compartiments, vous ne risquez pas de remplir inutilement votre sac. Dans l’idéal, il est recommandé de se procurer un sac ultra-léger de 50 ou 60 litres.

Sac à dos de randonnée

Organisez bien votre sac de randonnée

Acheter un sac léger est un premier pas. Il faut ensuite réussir à organiser ses équipements. Dans un premier temps, il faudra donner de la structure à votre sac en utilisant votre matelas comme armature. Il suffit dans ce cas de glisser l’objet dans le sac au niveau du dos ou de l’enrouler en tube et de le mettre à l’intérieur. Cette technique permet de donner plus de rigidité au sac (surtout s’il est fourni sans structure) et de caler le matelas pour en faire un élément de moins à ranger. À défaut du matelas, vous pouvez aussi placer la tente ou les piquets de celle-ci contre le dos. L’essentiel est de s’assurer que le sac ne devienne pas inutilement volumineux et que tous les objets ou presque tiennent à l’intérieur.

Les équipements lourds sont à déposer au fond du sac (réchaud par exemple). Les éléments les plus légers peuvent être glissés sur les côtés ou placés au sommet. Vous devez faire attention de toujours mettre les objets que vous allez utiliser le plus (ou les objets de première nécessité) quelque part où vous pourrez rapidement les atteindre. Il serait par exemple dommage de devoir farfouiller dans tout le sac quelques minutes après votre départ pour prendre votre chapeau ou vos lunettes de soleil.

Je vous accorde que, même avec cette organisation astucieuse de votre sac, vous pouvez facilement vous retrouver avec des kilos en trop. C’est pour cette raison qu’une réduction des équipements s’impose.

Réduisez vos équipements de randonnée

Cet exercice est l’un des plus importants pour partir léger en randonnée. En général, certains randonneurs, surtout les débutants, ont tendance à acheter tout plein d’équipements et à tous les mettre dans leur sac. La question à se poser est de savoir si réellement, on aura besoin de tout cet équipement. Pourquoi emporter un matelas 2 places alors qu’on est seul ? Ces 3 casseroles sont-elles si indispensables ? Vous devez bien réfléchir à l’utilité de chacun des objets que vous emportez. Est-ce qu’il vous apporte une plus-value ? Est-ce qu’un autre objet ne pourrait pas remplir le même rôle ?

Si vous souhaitez faire plus d’économie, posez-vous ces questions avant même de vous rendre en magasin. Vous serez étonné de voir combien cette manœuvre pourrait vous faire économiser. Si vous avez du mal à faire le tri et si vous trouvez que tous les équipements sont indispensables, pensez à ces randonneurs qui se passent volontiers de sac à dos, de matelas et même de nourriture. Inutile d’aller à ces extrêmes, mais cela en dit long sur l’utilité de certains équipements.

Bien entendu, réduire les objets que vous emportez en randonnée ne signifie pas de faire l’impasse sur certains équipements indispensables. Je pense notamment à ceux qui touchent à la sécurité, à l’hygiène, aux soins et à l’alimentation. De plus, la réduction d’équipements ne concerne pas que leur nombre. Il est possible d’épurer certains objets, afin de les rendre moins lourds ou de leur trouver facilement une place. On peut aussi remplacer des objets par d’autres qui sont plus polyvalents.

Épurez vos équipements de randonnée

Equipement de randonnée simple

Certains équipements sont composés d’accessoires inutiles ou peuvent être facilement réduits sans que leur intégrité soit remise en cause. Par exemple, vous verrez dans certaines astuces pour randonner léger qu’il est recommandé de couper sa brosse à dents et/ou sa serviette en deux. En soi, ce n’est pas une technique pour gagner des kilos, mais plutôt pour obtenir un objet plus petit à combiner avec d’autres pour former un ensemble léger bien que rempli. Vous n’êtes pas obligé d’en arriver là. Il existe des accessoires adaptés à la randonnée et de tailles réduites, pour un poids réduit. En réduisant la taille de vos objets de toilette par exemple, vous obtenez un ensemble identique à celui de départ, mais qui pèse moins. N’hésitez pas à réduire les contenants (inutile de prendre un gros tube de dentifrice ou de crème solaire) et à revoir les tailles (coupez par exemple votre matelas mousse au niveau des jambes et utilisez les vêtements ou le sac à vide pour protéger vos pieds du sol).

Toujours dans l’esprit d’épurer les objets, vous pouvez leur trouver différentes utilités, afin de les optimiser. Votre pantalon peut par exemple être muni d’un système qui vous permet de le transformer en short dès que le climat devient plus chaud. Dans ce contexte, il est inutile d’emporter un pantalon et un short. Votre savon peut vous servir pour le bain, le linge et les soins capillaires. Vos bâtons de marche peuvent être convertis en mâts pour la tente, votre gamelle peut faire aussi office de casserole, etc.

Cependant, en faisant le choix d’objets à multiple usage, vous devez garder à l’esprit que s’ils venaient à se détériorer, vous seriez privé de tous leurs usages. Il est alors conseillé de ne pas appliquer cette astuce pour les équipements de sécurité.

Substituez les équipements légers aux objets lourds

Il existe aujourd’hui sur le marché des versions plus légères des équipements de randonnée. Vous pouvez opter pour une tente ou un abri ultra-léger. Passez par exemple d’un abri de 3 kilos à un autre de 0,9 kilo. Optez aussi pour une tente mono-paroi. Si vous voulez vous alléger encore plus, échangez les options précédentes contre une tarp ou un sursac. Privilégiez les sacs de couchage en duvet à ceux synthétiques.

Évidemment, cette substitution a un certain coût. C’est d’ailleurs ce qui pousse certains randonneurs à affirmer que la randonnée légère coûte cher. Tout est question de niveau de confort. Certaines personnes sont prêtes à sacrifier une partie de leur confort et auront moins d’équipement à remplacer. D’un autre côté, les conditions météorologiques et la durée de la randonnée déterminent aussi le nombre d’équipements à se procurer.

Allégez votre compartiment alimentation

La nourriture et l’eau font généralement doubler le poids de votre sac de randonnée. Il convient alors de trouver des astuces pour les alléger. En ce qui concerne l’eau, une gourde est lourde comparée à un camelbak. Bien que les gourdes fassent souvent l’unanimité chez les randonneurs, il est possible de s’en passer. Quant à la nourriture, oubliez les produits en conserve. Privilégiez les aliments déshydratés ou stockés dans des sacs sous vide. Si vous avez bien suivi les règles exposées plus haut, vous aurez sûrement gagné quelques kilos que vous pourrez attribuer à la nourriture et à la sécurité. Vous pouvez alors vous permettre quelques écarts (toujours en veillant à couvrir vos apports caloriques). Optez pour un sandwich, du tofu fumé, des pommes séchées, des soupes déshydratées, de la viande séchée, etc. N’hésitez pas à opter pour des fruits secs et des noix.

Article précédentMuscler son dos : top 10 des meilleurs exercices
Article suivantHaltérophilie : en quoi cela consiste et comment se lancer ?
Coach sportif professionnel, je propose mes services d’objectif minceur, de remise en forme ou de prise de muscle de manière individuelle et personnalisée sur Paris. Passionné par de nombreux sports depuis tout petit, je vous partage dans ce blog une partie de ma passion!