Quoi prendre avant une séance de musculation ?

Quoi prendre avant une séance de musculation ?

Avant toute séance d’entraînement de musculation, il est souvent recommandé aux athlètes professionnels d’un certain niveau de consommer certaines substances pour plusieurs raisons. Ces substances sont généralement des compléments de pré-entraînement et ou des pré-workout qui contiennent des substances nutritives indispensables pour l’organisme des athlètes.

Qu’est-ce qu’un complément de pré-entraînement ?

Un complément de pré-entraînement est comme un complément dont la prise est conseillée avant les séances d’entraînement de musculation. C’est un composé chimique qui contient plusieurs substances comme la créatine, l’arginine, la caféine, le beta-alanine, les acides aminés et de la glutamine. Un complément pré-entraînement contient également de la thermogénèse, de l’oxyde nitrique, des vitamines des minéraux et plusieurs autres substances nutritives indispensables pour la musculation. Un complément de pré-entraînement permet aux athlètes d’augmenter leurs performances pendant leurs séances d’entraînement. Ils augmentent aussi leur résistance et réduisent énormément la sensation de fatigue qu’ils peuvent ressentir pendant les séances d’entraînement. Certaines marques de complément de pré-entraînement ajoutent d’autres substances pour améliorer le niveau de concentration des athlètes pendant les exercices physiques. Certes, les compléments de pré-entraînement sont recommandés, mais il est vivement déconseillé d’en abuser et en cas de prescription, ils doivent être pris 30 minutes avant une séance d’entraînement. Aussi, il est formellement interdit à tout débutant qui fait des séances de musculation de prendre des compléments de pré-entraînement avant chaque séance d’entraînement, car ceci pourrait précipiter la prise de masse musculaire entraînant ainsi un déséquilibre corporel.

Pourquoi prendre des pré workout avant une séance ?

Un pré-workout est une substance chimique nutritive composée de la caféine, de la bêta alanine, de l’alpha cétoglutarate d’arginine, de la tyrosine qui est un bon précurseur de l’adrénaline et de la malate de citrulline. Un pré-workout contient également de la maltodextrine ou du dextrose qui est une source d’approvisionnement en glycogène pour les muscles.  Cette substance peut être consommée à l’état solide ou liquide et permet d’apporter d’énergie supplémentaire aux athlètes avant chaque séance d’entraînement. La consommation d’un pré-workout permet aussi d’améliorer le niveau de concentration et de motivation chez les athlètes. Cela permet également d’améliorer les performances athlétiques et l’endurance des sportifs.

La prise d’un pré-workout doit se faire à jeun et 30 à 45 minutes avant chaque séance d’entraînement de musculation. Pour un bon dosage, il est déconseillé aux athlètes de prendre deux mesures en 24h, quel que soit leur niveau professionnel. La consommation abusive d’une telle substance serait très nuisible à la santé des athlètes. Elle peut être source de surentraînement, de stress, de manque de sommeil et d’appétit. La consommation d’un pré-workout est aussi déconseillée aux débutants en musculation, car il faut un temps d’adaptation à l’organisme de ces derniers avant une augmentation du rythme et de la fréquence des exercices physiques.

L’importance des sucres lents

Il est important de consommer des sucres lents quand on fait des séances de musculation. Les sucres lents sont des substances nutritives glucosées qui se retrouvent dans les aliments à base d’amidon. Ces sucres sont appelés sucres lents à cause de la complexité des centaines de molécules de glucose qu’ils contiennent. Compte tenu de la complexité des glucoses contenus dans les sucres lents, leur digestion se fait beaucoup plus lentement par l’organisme. Ils constituent également une source d’approvisionnement en énergie pour l’organisme pendant les séances d’activités sportives et physiques intenses. Étant donné que ces sucres sont difficilement absorbés par l’organisme, ils demeurent pendant longtemps dans l’organisme pour alimenter pendant longtemps les muscles. Leur présence dans l’organisme n’est pas aussi nuisible car ils n’entrainent pas une augmentation rapide du taux de glycémie comme les sucres rapides. Les sucres lents encore appelés sucres complexes se retrouvent dans les légumes verts, les viandes non-grasses et les poissons. On peut aussi les retrouver dans certains aliments tels que le chocolat, les petits-pois, les mangues, les pâtes blanches, les pains complets, le riz blanc riche en amylose et le riz brun complet.