Endomorphe : comment maigrir ou prendre du muscle

Endomorphe

Il existe plusieurs types de morphologie, sur lequel influe entre autre la génétique. Pour un même objectif, comme par exemple maigrir ou se muscler, chaque morphotype doit suivre un programme adapté pour obtenir des résultats notables. Comment maigrir ou prendre du muscle lorsqu’on est endomorphe ? Le programme adapté.

Le type Endomorphe : qu’est-ce que c’est ?

L’impact des facteurs génétiques et environnementaux sur la morphologie d’un individu a été étudié. Ces travaux ont abouti à la distinction de trois grands morphotypes :

  • le mésomorphe, qui fait référence à un corps élancé et musclé,
  • l’ectomorphe, adjectif attribué à un corps à la musculature fine et délicate,
  • l’endomorphe, qui désigne un corps gras et lourd.

Avec des exercices adaptés et selon le mode d’alimentation, il est possible de changer de morphotype.

L’endomorphe a tendance à stocker facilement les graisses, même en faisant peu d’excès. Il doit donc observer un régime alimentaire équilibré, assez pauvre en graisse, sous peine de grossir rapidement.

Votre corps stocke la graisse même en mangeant sans excès, votre visage est en rondeur, votre corps gras mais étroit et vous digérez lentement ? Vous êtes endomorphe. Pour maigrir ou prendre du muscle, un programme alimentaire et physique spécifique sera votre seuil allié.

Quels sont les nutriments essentiels pour un endomorphe ?

Quelque soit sa morphologie, il est important de manger sain et équilibré. La nourriture étant vitale mais aussi source de plaisir, un écart est toléré de temps à autre, pour ne pas faire naître le sentiment de frustration.

En raison de sa faculté à stocker la graisse, l’endomorphe doit être particulièrement vigilent quant à la consommation de produits riches.

Idéalement, le repas apportera en majorité des lipides, puis des protéines et enfin des glucides.

Quelle alimentation pour un endomorphe ?

Il est important de rappeler avant tout que l’alimentation doit être saine et équilibrée. Il est donc déconseillé de bannir totalement certains nutriments. Il s’agit de limiter certains aliments au profit d’autres, plus adaptés, mais pas d’interdire.

Les glucides entrent dans cette catégorie. Les féculents comme les pâtes et le riz sont donc autorisés, mais correctement dosés, sans excès, et pas à chaque repas pour limiter l’apport en sucre lent.

Les protéines tiennent la plus belle part dans l’alimentation d’un endomorphe. Elles peuvent être d’origines animales (la viande notamment) ou végétales (soja, noix, pois, lentilles…). Elles permettent de garder la sensation de satiété de façon durable, et limitent ainsi les fringales et le grignotage. Elles apportent de l’énergie et maintiennent la masse musculaire.

Pour les apports en lipides, l’endomorphe privilégiera le poisson, l’huile d’olive, les fruits secs… Les sucreries et pâtisseries doivent rester occasionnelles.

Quel entrainement pour un endomorphe ?

exercice musculation Endomorphe

Pour maigrir ou prendre du muscle, l’endomorphe doit brûler plus de calories que des ectomorphes ou des mésomorphes.

Ses exercices devront donc être adaptés, plus énergivores et/ou plus longs. Bien sûr, l’activité physique doit être régulière.

L’objectif étant de brûler les graisses tout en développant la musculature, le circuit est idéal pour l’endomorphe.

Le cardio est constitué d’exercices parfaits pour pouvoir atteindre l’objectif : endurance, course à pied, footing…

La musculation est aussi préconisée, notamment la barre d’haltérophilie, les haltères ou encore le squat.

Il est recommandé de tenir un rythme soutenu, avec un temps de repos limité entre chaque série.

Pour conclure pour les endomorphe

Ainsi, avec un régime alimentaire adaptée et une activité physique régulière et intensive, l’endomorphe peut perdre du poids et développer sa musculature. Il s’agit de maitriser les apports nutritionnels, en choisissant ses aliments en connaissance de cause, et à pratiquer un programme d’activités physiques déterminé.