Ectomorphe : tout savoir sur la prise de masse

5 (100%) 3 vote[s]

Il est admis que nous ne sommes pas égaux face à la musculature et à la prise de poids. 3 grands types de morphotypes se distinguent : l’endomorphe, l’ectomorphe, le mésomorphe. Pour prendre de la masse, l’endomorphe, l’ectomorphe et le mésomorphe devront suivre un programme adapté. Comment prendre de la masse lorsqu’on est ectomorphe ? Explications.

Le type Ectomorphe :  qu’est-ce que c’est ?

Les trois grands morphotypes ont donc des caractéristiques propres. Le mésomorphe a une stature élancée, avec une musculature naturellement développée. A l’opposé, l’endomorphe a un corps gras, potelé et adipeux. Enfin, l’ectomorphe, a une morphologie tout en finesse.

L’ectomorphe a un squelette fin et peu de masse musculaire. Le métabolisme de l’ectomorphe élimine rapidement les graisses, la prise de poids et de masse musculaire n’est pas aisée.

En termes d’activité physique, l’ectomorphe a des facilités dans les exercices d’endurance, moins pour ce qui nécessite une grande force physique.

Pour la prise de masse, il devra suivre un régime alimentaire et un programme d’exercices physiques adaptés.

Quels sont les nutriments essentiels pour un ectomorphe ?

Si l’ectomorphe stocke peu les graisses, il n’en reste pas moins essentiel de manger sain et équilibré.

En raison de sa vitesse à brûler les calories, l’endomorphe doit être particulièrement vigilent quant aux apports calorifiques. Il doit ingérer un grand nombre de calories, pour que le corps puisse en brûler suffisamment tout en restant énergique et limiter les fringales.

Pour autant, cela ne signifie pas manger des produits gras et avoir un régime alimentaire déséquilibré. Les apports nutritionnels doivent être respectés, sans oublier le plaisir. L’ectomorphe choisira donc des produits sains, mais en quantité suffisante.

Idéalement, le repas apportera en majorité des protéines puis des glucides, et enfin des lipides.

ectomorphe

Quelle alimentation pour un ectomorphe ?

L’ectomorphe doit donc observer un régime alimentaire sain et équilibré avec des proportions importantes.

L’apport en protéines est essentiel pour l’ectomorphe, car elles assurent la sensation de satiété et évitent la tentation de grignotage. Elles permettent au corps de ne pas puiser dans la masse musculaire pour trouver de l’énergie. Les protéines sont apportées par la consommation de viande (protéines animales) ou de légumineuses comme par exemple les lentilles, le soja, les fruits secs (protéines végétales).

Pour les glucides, il faut privilégier les sucres lents, ils sont très présents dans les féculents comme le blé, la semoule, les pommes de terre, et bien sûr le riz et les pâtes, de préférence à base de céréales complètes. La pain est également une source d’apport non négligeable.

Le poisson, l’huile d’olive, les fruits secs… apportent des lipides. La consommation de bonbons, de chocolat, de gâteaux et autres chips doit rester occasionnelle.

Quel entrainement pour un ectomorphe ?

En raison de la finesse de son squelette, l’ectomorphe doit être prudent quant au choix de ses exercices.

Le cardio, qui permet de brûler beaucoup de calories, n’est pas recommandé.

Les exercices qui sollicitent plusieurs muscles et plusieurs articulations (polyarticulaires) sont à préférer, comme par exemple les squats pouvant être pratiquer sur une chaise romaine.

La séance doit être intensive et pas très longue, pour observer un temps de repos suffisant. Le travail doit être régulier pour que des résultats notables puissent être observés.

Les solutions pour une prise de masse

Pour prendre de la masse, l’ectomorphe devra donc suivre un régime alimentaire spécifique, riche en protéines et en glucides, avec une activité physique régulière. Les séances seront limitées dans le temps (trois quart d’heure environ) mais intensives, après un entrainement cardio limité au minimum. Par contre, le temps de repos observé soigneusement sera long.

Pour conclure sur l’ectomorphe

Le morphotype n’est pas définitif. A force de travail et d’un régime alimentaire adapté, l’ectomorphe peut donc prendre de la masse et développer sa musculature.