Catabolisme : qu’est-ce que c’est et comment l’éviter ?

Catabolisme

À l’inverse de l’anabolisme, le catabolisme consiste en une dégradation musculaire. Ce phénomène du corps survient notamment lors de régimes trop importants et de périodes de surentrainement.

Ce processus est difficile à détecter. Lorsque le catabolisme a fait son effet, il est souvent un peu tard. Et il faut donc rattraper les dégâts. Pourtant, il existe des façons très simples d’éviter le catabolisme au sein de son métabolisme.Pour cela, il est important de comprendre son corps et les réactions qui s’y font.

C’est pourquoi je vous proposes des explications sur le catabolisme. Ainsi que des conseils pour éviter ce phénomène.

C’est quoi le catabolisme ?

À ne pas confondre avec l’anabolisme. Ce dernier consiste en la création de nouveaux tissus et donc d’une construction musculaire.

Pour faire simple, le catabolisme consiste en une réaction chimique. Elle inflige à votre corps une dégradation musculaire.

L’anabolisme et le catabolisme sont donc deux processus naturels du métabolisme. L’un comme l’autre peuvent être provoqués par vos entrainements et votre nutrition. Cependant, ils ont des effets totalement inverses.

L’anabolisme vous permet d’obtenir une silhouette musclée et un corps bien dessiné. Le catabolisme, quant à lui, vous empêche directement de progresser.

Vos fibres musculaires ont besoin de nutriments. Sans quoi vos muscles ne cesseront de se dégrader malgré toute votre bonne volonté.

Quels sont les symptômes du catabolisme ?

Si vous êtes assez à l’écoute de votre corps, vous devriez vous rendre compte de ce phénomène. En effet, ne négligez jamais des petits signes qui ne représentent souvent rien. Ils peuvent parfois grandement vous aider.

  • Douleurs musculaires importantes : attention on ne parle pas de simples courbatures. Bien sûr, il est normal d’avoir quelques courbatures quand on a bien travaillé à la salle de fitness. Mais là, les douleurs persistent, elles sont vives et parfois lancinantes. Il serait presque tant de prendre un doliprane pour faire passer la douleur.
  • Vous êtes extrêmement fatigué : vous avez beau vous coucher tôt, impossible de récupérer. Vous êtes donc persuadé que votre fatigue est la raison de vos douleurs musculaires. En effet, le cercle vicieux est difficile à déceler. Cependant, il n’est pas normal d’être constamment fatigué. Et c’est encore plus vrai si vous avez l’habitude de pratiquer une activité. En effet, si aller à la salle fait partie de votre quotidien, vous avez certainement des moments plus difficiles que d’autres. Mais vous n’êtes pas censé connaitre des récupérations presque insurmontables.
  • Vous dormez très mal : votre sommeil est totalement perturbé. Vous allez pourtant vous coucher tôt dans l’espoir de récupérer un peu, mais rien n’y fait. Vous avez tendance à vous réveiller à cause de vos douleurs. Vous n’arrivez pas à trouver le sommeil pourtant vous êtes épuisé.
  • Prise de gras et perte de masse : difficile de s’en rendre compte de suite. Pourtant, il est clair que malgré vos entrainements soutenus et votre régime alimentaire strict, votre corps n’a pas l’air de vouloir mincir et se muscler.

Les deux causes principales du catabolisme

  • Le surentrainement : repousser vos limites c’est bien, mais attention à ne pas en abuser. En effet, lors de vos séances de musculation vous activez certaines hormones. Si beaucoup sont très bonnes pour votre corps, d’autres ont des conséquences néfastes. C’est le cas du cortisol. Cette hormone est à l’origine de la dégradation musculaire. Si vous dépassez des entrainements d’une heure, vous allez en produire en quantité importante. N’oubliez pas l’importance de la récupération dans vos efforts !
  • Le régime alimentaire : le manque d’apport de certains nutriments, accélère le processus de catabolisme. C’est le cas des protéines par exemple. Ainsi, les sportifs doivent en manger en conséquence de leurs efforts.

Comment éviter le phénomène du catabolisme ?

femme qui se repose pendant un entrainemennt

Heureusement, le catabolisme n’est pas une évidence. Et il y a bien des façons d’éviter ce phénomène tout en vous entrainant correctement et en suivant un régime alimentaire.

  • Mangez plusieurs repas par jour : qui a dit qu’il fallait avoir faim durant votre régime ? Il est déjà difficile de dire non aux choses que l’on aime. Alors si en plus il faudrait avoir faim. Vous n’irez pas bien loin dans vos objectifs. N’hésitez donc pas à prendre des collations. 5 repas par jour c’est très bien. Votre corps est constamment nourri. Il maintient donc sa forme et son énergie.
  • Consommez des protéines : les muscles en ont besoin. Surtout pour effectuer un travail efficace à la salle de musculation. Les sources de protéines sont très bonnes pour la santé. Et non, vous ne grossirez pas parce que vous mangez des protéines.
  • Prenez une collation une heure avant votre entrainement : il ne s’agit pas de se gaver bien sûr. En apportant quelques nutriments à votre corps avant l’entrainement, vous serez plus performant. Quoi de mieux pour un entrainement plus efficace ?
  • Ne dépassez pas une heure de séance de musculation : après quoi, les réactions chimiques dans votre corps ne sont plus les mêmes. Si vous tenez tant à vous entrainer plus, ajoutez une séance à votre semaine. Mais ne faites pas 2 heures de musculation, cela n’aurait aucun sens.
  • Reposez-vous : la récupération c’est la clé ! On ne le dit jamais assez, c’est pendant vos temps de récupération que votre corps progresse et se régénère. Vous voulez être plus performant ? Alors accordez-vous des jours de récupération. Vous reviendrez plus en forme et surtout plus fort.

Le catabolisme est donc un phénomène naturel du corps. Il est évident que pendant vos entrainements, vous puiserez dans vos stocks. Ainsi, des réactions chimiques sont entrainées. Pendant que certaines vous permettent un gain de muscle et de force, d’autres dégradent vos fibres musculaires.

Ce qui est important, c’est de ne jamais permettre aux mauvais phénomènes de prendre le dessus. Ainsi, respectez les quelques recommandations avisées.

Demandez conseils à votre coach si vous n’êtes pas certain de votre état de santé. Mais surtout soyez vigilant et à l’écoute de votre corps. C’est encore votre meilleure solution pour progresser.

Article précédent8 accessoires fitness pour maigrir à la maison
Article suivantComment muscler ses pectoraux : conseils et exercices
Coach sportif professionnel, je propose mes services d’objectif minceur, de remise en forme ou de prise de muscle de manière individuelle et personnalisée sur Paris. Passionné par de nombreux sports depuis tout petit, je vous partage dans ce blog une partie de ma passion!